[JDR] Divine Agonie – Introduction à l’univers – UPDATE

Divine Agonie est le jeu de rôle créé par Monsieur Slaanesh, grand maître du jeu depuis bien trop longtemps et qui, par lassitude de voir des pratiques trop compliquées ou trop simplifiées, s’est lancé dans la conception de son propre jeu de rôle il y a presque 15 ans de cela. Inspiré des riches univers de Dungeons and Dragons, de Warhammer, de Call of Cthulhu (et bien d’autres encore), vous entrez ici dans un monde mêlant adroitement Heroic Fantasy, Steampunk et Religion.
Vous trouverez sur cette page une introduction à l’univers de Divine Agonie, écrite par l’incroyable Adix lui-même.

Kavaliero, Kaliskaar et moi-même Nörde, allons-nous lancer dès le 10 Janvier 2016, dans une toute nouvelle campagne. Il nous a été demandé lors de la création de nos personnages, d’écrire leurs Background. J’ai rédigé le mien de façon à vous conter notre aventure. Ainsi vous pourrez suivre nos péripéties tout au long de nos séances de jeu, mais uniquement selon mon point de vue, ou plutôt de celui de mon personnage, l’elfe noir Lyd’El Srow.

Mes chers compagnons de JDR n’ont évidemment pas le droit de lire mes écrits alors ça sera notre petit secret.

Bonne lecture.

Téléchargez la version PDF de Divine Agonie – Introduction

Si j’écris ces dernières lignes, ce n’est pas seulement  pour vous conter mes dernières heures, mais pour que vous vous souveniez, vous qui me lisez, de ce que ce monde oublie peu à peu. Lorsque  l’on évoque à voix basse les guerres ténébreuses, on ne s’en souvient que comme d’une période lointaine et sombre, si lointaine qu’elle ne semble être pour les petites gens d’aujourd’hui, qu’un mythe.

Mais pour moi qui ait traversé cette époque, la dernière où les démons ont foulé le sol de notre plan voilà de cela deux siècles, elle n’a rien d’une histoire que l’on raconte le soir au coin du feu pour effrayer les plus jeunes. Cette époque fut vraiment. Elle est encore vive dans mon esprit et me réveille en sursaut et en sueur la nuit. Je me réfugie dans ma Foi en mon Dieu pour chasser ces visions de terreur.

Il faut que nous nous souvenions. Les gens croyaient tous en les dieux, notre Foi nous défendait contre les démons et les dangers qui guettaient le plan primaire. Mais maintenant que les démons ont disparu, les hommes, et tous les autres peuples présents aux quatre coins de notre monde, cessent petit à petit de croire. Je garde ma Foi à Oxetan, mais je suis le dernier. Faute de mémoire, de témoignages et à force de doutes, d’individualité,  d’indifférence à leur égard et d’athéisme, les dieux sont à l’agonie et les démons tourmenteront sans doute le monde à leur guise, bientôt.

Voilà pourquoi j’écris, il me paraît indispensable de sauver le monde de cette divine agonie. Si mon histoire peut aider ne serait-ce qu’une personne à retrouver la Foi, alors j’aurais atteint mon but. Voici mon histoire, mon témoignage.

Je suis né il y a fort longtemps, peu de temps après le commencement des guerres noires, au sein d’un peuple d’Elfes. Nous vivions en bonne intelligence avec d’autres peuples, malgré le spectre de la guerre. J’ai été élevé dans le respect des principes inhérents à la Foi envers Oxetan, au sein d’un de ses temples. C’était la guerre mais nous ne la connaissions que de très loin. Il est dit que le sage se doit de n’utiliser la violence qu’en dernier recours et préfère la paix épanouissante  à la guerre, primaire et sanglante. En cela la Foi envers Oxetan présente une similitude avec certains dogmes du temple d’Alnett. Dieu de la paix, mais là où ses disciples cherchent la paix par tous les moyens, nous demeurons non violents et nous refusons à verser le sang ou manipuler les masses.

Bientôt cependant la guerre nous rattrapa. J’étais alors un jeune disciple, avec toute la fougue et la morgue que cela comporte. Alors que les anciens du temple, Oxetan veille sur eux dans son domaine éternel, décidèrent de se retirer avec une partie du village dans un temple situé dans les montagnes, je levais une armée pour résister aux démons. Grand mal m’en pris. On dit qu’on ne devient un sage qu’en apprenant de ses erreurs. Les miennes furent nombreuses. Une par vie tombée par ma faute, des milliers. Je ne sais pourquoi je ne suis pas tombé comme les autres. Oxetan m’a sans doute gardé en vie dans un dessein précis. Peut-être voulait-il que je vous conte tout cela, mais je ne saisis toujours pas pourquoi parmi les milliers de gens qui sont mort ce jour-là, parmi les sages présents, son choix s’est porté sur moi.

C’est devant le champ de bataille fumant, alors que nous repoussions les hordes démoniaques, que je m’abandonnais entièrement à Oxetan. Je ne sais pas comment je m’en suis sorti ce jour-là, ai-je fuis ? Je ne saurai dire car de cela je ne me souviens guerre. Je garde des séquelles de ce jour, tant physiquement que dans mon âme. Oxetan m’a enveloppé de sa sagesse et sa bonté, il a pris possession de mon corps et m’a sauvé. Il m’a protégé des démons. J’ai repris conscience dans le dortoir du temple dans les montagnes à l’abri du danger. Du moins c’est ce que nous pensions mais la nuit suivante les démons ont investi furtivement notre havre de paix et tué bien des gens pendant leur sommeil. C’est ce qu’ils préfèrent. Attaquer lorsque plus personne ne fait attention à eux, furtivement, traitreusement. Je me suis caché. J’ai vu le reste de mon temple pillé et saccagé. Une boule de haine envers ces êtres sombres s’est formée dans ma gorge. Je l’ai ravalée. J’ai survécu.

J’ai depuis lors vécu seul dans les montagnes, mes chères montagnes, en Hermite. J’ai observé le monde de loin. Contemplé la puissance des dieux depuis mon havre de paix. J’ai consigné une bonne part de ce que j’ai perçu de cette guerre, écrit comment les dieux dans leur infinie puissance nous ont sauvés. J’ai vu, enfin, les démons se retirer.

Ils ont disparu, de la montagne, de la plaine où avait battu le plus fort de la mêlée dans notre région, de partout ailleurs, et nul ne les a revu depuis. Mais les sages savent qu’ils n’ont pas été vaincus. Ils reviendront plus fort et frapperont lorsque nul ne les attendras plus. Telle est la prophétie d’Oxetan, dieu des sages.

Depuis lors le plan primaire est en paix. Du moins la guerre n’est plus généralisée, il reste cependant des petites guerres intestines. Les roitelets cherchent et chercheront toujours à étendre leur pouvoir et leur royaume. Les humains sont devenus la race dominante sur le plan primaire, on voit de moins en moins des individus d’autres peuples. Et les petites guerres persistent, entre races ou même au sein de la même, les humains ont du mal à vivre en bonne intelligence. Et ils oublient facilement.

Dernier membre de mon ordre ayant survécu aux démons, j’ai vu la sagesse lentement disparaître de ce monde. Il ne reste aujourd’hui plus que moi à vouer toute ma Foi, toute mon âme et mon corps à Oxetan. Et je mourrais bientôt, je suis désormais trop vieux. J’ai vu la guerre et la paix, la magie ancestrale et la technologie naissante, des hommes pieux se faisant plus rare et des athées de plus en plus nombreux… Bien des choses dont je ne maîtrise aucun aspect mais dont je sais apprécier la mesure. Là où les mages ont développé leur art séculaire, le divisant en plusieurs spécialités afin de l’appréhender plus en avant, j’ai vu la naissance d’objet ingénieux souvent mal considérés permettant de se passer des arts arcaniques. Les personnes versées dans ce nouveau type d’art l’appellent Technologie, la science de la technique.

Rajout du 18/01/2016 par Adix

Nombre de ces derniers sont morts d’avoir des idées novatrices, on assiste partout à un recul des connaissances et les rares êtres qui en ont encore sont traqués et exécutés. Il ne fait plus bon aujourd’hui être un érudit. Les absurdités clamées par les ignares modifient la réalité autour de moi et la puissance des Dieux s’étiole… Ils deviennent eux-mêmes éthérés … Le plan des démons doit sans doute se mettre en place : nombres d’individus violent et sauvages sont adulés par les masses, des sociétés secrètes aux rites étranges et malsain fleurissent partout, la nature est rayée de la carte pour faire place à ce qu’ils appellent civilisation. Le monde se meurt et rares sont ceux qui s’en soucient. Les païens adulés sont presque des demis Dieux tant l’adoration qu’on leur voue est dénuée de faille, tout autant que de sagesse. J’aurais voulu écrire plus mais déjà mon âme se flétrie et mes sens vacillent. Je défaille…
Ma mémoire se délite, je devrais porter mes écrits à une personne influente mais je me suis si longtemps tenu loin des affaires de ce monde que je crains de me perdre… Ou pire… Mais après tout si je dois embrasser la mort pour prévenir et participer une dernière fois à sauver notre monde, ce ne serait pas si grave, je n’ai plus rien à perdre. Plus rien… Quelques jours ont passé depuis mes dernières lignes, je me suis mis en route. Je ne suis plus aussi fringant que lors des guerres ténébreuses et je sens que mon âme s’envolera bientôt. Le monde d’aujourd’hui est bien plus fou que je ne le pensais. Oh Oxetan pardonne leur ils ne savent pas ce qu’ils font…

Mon voyage ne se couronnera pas de succès je meurs seul, comme j’ai vécu, loin de tout. A Dieu… Si quelqu’un trouve ce manuscrit, qu’il ai la sagesse de le porter aux plus hautes sphères dirigeantes de sa patrie. Qui qu’il soit j’espère qu’il me croira ou tout du moins qu’il exécute mes dernières volontés posthumes… Quoi qu’il en soit je vous prédis des heures sombres…

Anonyme

 Lisez le début de notre campagne La genèse d’une Drow

Advertisements

2 réflexions sur “[JDR] Divine Agonie – Introduction à l’univers – UPDATE

  1. Ping : [JDR] Divine Agonie, La genèse d’une Drow | BEYOND NOOBLIKE

  2. Ping : Piece of Cake

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s